+ 01145928421 SUPPORT@ELATED-THEMES.COM
atelier olivier bourdon décoration décorateur architecte d'intérieur Rennes

Le B-A-BA d’un éclairage réussi

Tout ce que vous devez savoir sur l’éclairage !

Dans les projets que j’accompagne, je tombe 8 fois sur 10 sur des éclairages… complètement ratés. C’est l’un des sujets les moins maîtrisés par le commun des mortels – et pour cause ! Il y a de quoi se perdre dans les multiples source d’éclairages possibles, d’ampoules ou d’abat-jour.

Parce qu’un bon éclairage peut littéralement transformer votre intérieur, voici une petite leçon qui vous permettra de faire un pas de géant dans vos connaissances dans le domaine.


Trois types d’éclairages à retenir

Pour éclairer une pièce, mixez ces 3 types d’éclairage, en fonction de vos besoins :

  • L’éclairage général, pour éclairer d’un coup l’ensemble d’une pièce : l’éclairage général par excellence est le plafonnier : un point lumineux (pas une ampoule nue !) qui éclaire toute la pièce, généralement commandé par un ou plusieurs interrupteurs.
    • Pratique, il permet de se repérer rapidement et de se déplacer dans la pièce,
    • Utilisez un abat jour diffusant – en papier, verre blanc, rotin, etc. – pour une lumière douce
    • …ou un abat-jour en forme de galette ou de cloche qui dirige la lumière vers le bas pour une lumière plus vive
    • Pour ce type d’éclairage, je préconise souvent de prévoir un interrupteur muni d’un variateur d’intensité
  • L’éclairage d’ambiance ou décoratif, pour créer une atmosphère chaleureuse : dans le salon par exemple, il peut s’agir de 3 ou 4 lampes (3 minimum !) réparties dans différentes zones de la pièce
    • Le bénéfice : ces multiples sources lumineuses donnent l’illusion d’un espace plus grand
    • Pour que cela soit efficace, privilégiez un éclairage diffus, grâce à des abat-jour ou à du verre opaque
  • L’éclairage fonctionnel, indispensable pour vous donner du confort dans une activité de précision telle que lire, écrire, cuisiner, broder…
    • Dans le salon, ce sera par exemple une liseuse à côté du canapé, pour dévorer votre polar préféré
    • Dans la cuisine, ce sera l’éclairage du plan de travail par des rails led intégrés aux placards hauts
    • Pour écrire, il s’agira d’une lampe de bureau articulée.


Trois astuces révélées

  • L’éclairage d’un tableau est à la fois fonctionnel et décoratif : vous pouvez choisir un éclairage mural classique – une applique murale tournée vers le tablea – un spot posé sur une table à proximité, ou encore un spot pincé sur un meuble voisin et dirigé vers le tableau. Le spot à pince est un éclairage ultra pratique car
  • Amusez-vous à utiliser une lampe de bureau pour éclairer un plan de travail : c’est décalé et efficace.
  • Le lampadaire est l’éclairage idéal du salon : il donne un bon éclairage d’ambiance, et si son abat-jour a une forme suffisamment ouverte (en cône), il peut aussi vous permettre de terminer votre polar !


Pour un éclairage confortable

  • Evitez l’éblouissement : pour cela, évitez les éclairages directs, tels que les ampoules nues (à moins qu’elle soit de faible intensité, comme les nombreuses ampoules à la mode, et sur un fond plutôt foncé). Dans les exemples ci-dessus, soit l’intensité de l’ampoule est atténuée par un abat jour, soit leur faisceau est dirigé vers un élément à éclairer.
  • Pensez à la couleur des ampoules et des abat-jour : une couleur chaude contribue beaucoup à transformer l’ambiance d’une pièce.

Et cela va sans dire : quel que soit l’éclairage utilisé, respectez toujours les conseils d’utilisation du fabriquant.

Crédit photos :

POST A COMMENT